Pilule et tabac vont-ils ensemble et quels sont les risques ?

3 Mai 2021 | MALADIE

Pilule et tabac ne font pas bon ménage. La cigarette fragilise les parois des vaisseaux sanguins et des tissus alors que la pilule quant à elle épaissit le sang. L’association des deux constitue pour l’organisme un cocktail explosif. Découvrez-en plus sur les risques dans cet article !

Pilule et tabac : un risque de troubles cardiovasculaires

La pilule est la méthode de contraception la plus utilisée. Elle est efficace, facile d’emploi et sans grande conséquence notamment chez les jeunes femmes en dessous de 35 ans. Cependant, les risques augmentent et deviennent bien réels en cas de tabagisme.

Une corrélation démontrée depuis 1960

La corrélation pilule et tabac ou feuille OCB à rouler a été faite depuis les années 1960 où le lien entre la prise des pilules oestroprogestatives et l’augmentation du risque de maladies cardiovasculaires a été démontré. En effet, l’association de la pilule et du tabac accentue par 20 le risque d’accident cardiovasculaire.

Il est donc important quand vous fumez de le signaler à votre médecin avant toute prescription de méthode contraceptive. Au nombre des risques de développement de maladies cardiovasculaires encourus, on distingue l’infarctus du myocarde, l’accident vasculaire cérébral, l’embolie pulmonaire, la thrombose veineuse…

Un risque accru avec l’âge

Le risque est plus accru avec l’âge (au-delà de 35 ans) et aussi selon la quantité de cigarettes fumée par jour et la durée du tabagisme. Ainsi, dans le cadre de l’infarctus du myocarde, une étude de l’OMS montre que le risque est de 87 fois plus important chez les femmes qui prennent de la pilule et qui fument plus de 10 cigarettes par jour.

Développement du cancer du col de l’utérus

L’association pilule et tabac favorise aussi le développement du cancer du col de l’utérus. En effet, les œstrogènes qu’on retrouve dans les pilules de contraception ont une incidence sur l’apparition du virus du papillome humain (VPH). Le tabac quant à lui affaiblit votre système immunitaire. Ainsi, la combinaison des deux accentue le risque du cancer du col de l’utérus lié au VPH.

Diminution de l’efficacité des contraceptifs

Le tabac a une influence négative sur le métabolisme de l’éthynyl œstradiol qui est une hormone présente dans la pilule contraceptive. Cette influence accentue la fréquence des saignements chez les femmes qui sont sous contraceptif oral et qui fument plus de 15 cigarettes au quotidien. Or, cette augmentation des saignements peut constituer un frein à l’efficacité des pilules et donc affecter votre contraception.

Quelle alternative alors pour les fumeuses de plus de 35 ans ?

Chez les fumeuses ayant moins de 35 ans, surtout celles qui fument peu, une contraception œstro-progestative peut être envisagée à condition de tenir compte des antécédents et d’effectuer des contrôles gynécologiques réguliers. Par contre, que ce soit sous forme de pilule, de patch ou d’anneau, la contraception œstro-progestative est contre indiquée chez les femmes ayant plus de 35 ans et qui fument plus de 15 cigarettes au quotidien.

Dans ces cas, la contraception micro-progestative ou la contraception mécanique par le biais du stérilet constituent les alternatives les plus sollicitées. L’idéal sera toujours d’arrêter de fumer dès que la contraception est effective et se mettre aux exercices sportifs à volonté.

En somme, pilule et tabac constituent une association à risque notamment chez les fumeuses de plus de 35 ans. Au nombre des risques encourus, on peut citer les maladies cardiovasculaires (l’infarctus du myocarde, l’embolie pulmonaire, l’accident vasculaire cérébral…), le cancer du col de l’utérus, l’inefficacité de la contraception…

Articles similaires