VGM : à quoi sert ce dosage sanguin et comment le régulariser ?

15 Jan 2023 | MALADIE

Les globules rouges sont un constituant principal du sang, à côté des plaquettes et des globules blancs, et jouent un rôle vital dans l’organisme. Leur mission principale est de transporter l’oxygène des poumons vers les différents tissus et organes, mais aussi d’assurer l’évacuation du dioxyde de carbone lors de l’expiration. Il est donc clair qu’une anomalie de ces globules peut entraver le bon fonctionnement de l’organisme. En cas de problème, le dosage VGM est une analyse du sang qui permet de connaître l’état des globules rouges. Qu’est-ce que le VGM ? À quoi sert-il ? Comment l’interpréter ? Réponses dans cet article.

Qu’appelle-t-on VGM ?

Le VGM (Volume Globulaire Moyen) est un dosage sanguin de la formule des NFS (Numération Formule Sanguine). Dans une prise de sang, il permet de connaître le volume, c’est-à-dire la taille moyenne des globules rouges et des hématies dans le sang. Plus précisément, le VGM ou l’indice érythrocytaire comme on l’appelle dans le langage médical, sert à détecter les cas d’anémie chronique et d’alcoolisme. Il est exprimé en femtolitre (fL=10-15L) et s’obtient par le quotient de l’hématocrite sur le nombre de globules rouges.

Quelle est la valeur normale du VGM lors d’une prise de sang ?

L’interprétation du VGM se fait par rapport à la valeur normale. À cet effet, la valeur normale d’un VGM est de 80 à 100 femtolitres ou 80 à 95 micromètres cubes. Selon le cas, on peut être en présence de trois cas possibles :

  • 80 < VGM < 100 fL (normal) : normocytose ;
  • VGM < 80 fL (anormalement faible) : microcytose ;
  • VGM > 100 fL (anormalement élevé) : macrocytose

Par ailleurs, il est bien de savoir que ces valeurs peuvent varier en fonction des facteurs tels que l’âge. Ainsi, chez les nouveau-nés ou les nourrissons de moins de 12 semaines, le VGM normal est de 102 micromètres cubes environ.

Quelles sont les causes possibles d’une VGM anormale ?

Le dosage du VGM intervient dans la prise en charge de plusieurs maladies, notamment l’anémie et l’alcoolisme. Face à un patient anémié, l’indice érythrocytaire aide à identifier la cause du problème de santé en vue d’un traitement efficace. Selon que le VGM est anormalement faible ou élevé, l’anémie peut s’expliquer par différentes causes.

Ainsi, en cas de microcytose, l’anémie peut provenir d’une carence en fer, d’une inflammation ou encore d’une pathologie génitale. Par contre, une anémie macrocytaire est plutôt due à une insuffisance de vitamine B12 ou B9 ou encore d’acide folique dans l’organisme. On note d’autres causes telles que la consommation abusive du tabac et/ou de l’alcool, un dysfonctionnement de la glande thyroïde ou une anomalie de la moelle osseuse.

Comment régulariser un indice érythrocytaire anormal ?

Pour faire baisser ou élever un indice érythrocytaire selon qu’il est anormalement élevé ou faible, il faut consulter un médecin. En effet, en cas de symptômes d’anémie, il appartient au professionnel de santé de demander les examens requis pour mieux situer le problème. Par conséquent, lui seul est à même de prescrire un traitement adéquat pour régulariser le VGM en fonction des données cliniques dont il dispose.

Cependant, quelques astuces simples peuvent aider à booster l’efficacité du traitement. En cas de macrocytose par exemple, prendre un bain froid, avoir une bonne hydratation, boire du café et avoir une bonne activité physique peuvent aussi aider.

Articles similaires

5/5 - (1 vote)